• Adaptation et stabilité : les plans de l’UE et de l’OTAN en Libye

    By on July 26, 2017

    En février 2017, lors de la réunion ministérielle de l’OTAN, le Premier ministre libyen a demandé la formation et le développement des forces armées du pays. En août 2016, l’UE a décidé un parcours de formation de la Garde côtière libyenne dans le cadre de l’Opération Sophia. En raison de sa situation géopolitique et stratégique, la Libye est au centre des intérêts de l’OTAN et de l’UE.

  • The Soldiers of Odin : vigilantism and mistrust in Europe and Abroad

    By on July 10, 2017

    Images of terror in concert arenas, markets and other popular public places haunt citizens of Europe after the dismal events of the recent weeks in Manchester and London. As popular artists such as Ariana Grande and The Black Eyed Peas belt out hymns of hope in response to these acts of terror, the media ceases to highlight the threat of radical extremism both in Europe and abroad.

  • Liberté de la presse: les écarts se creusent en Europe

    By on June 30, 2017
    Depuis 1994, le 3 mai est consacré à la liberté de la presse. C’est l’occasion pour l’organisation Reporters Sans Frontières (RSF) et les institutions de l’Union européenne, au premier chef desquels le Parlement européen, de sensibiliser et de faire le point sur l’état de la liberté de la presse dans le monde.
  • E-democracy: a bridge between the EU and its citizens

    By on June 21, 2017

    In an increasingly digitalized world, democracy has to adapt to a new environment. In order to bridge the gap between citizens and governments, and to promote the citizens’ participation in the democratic process, EU Member States have started exploring e-democracy tools. Elisa Lironi, Digital Democracy Manager of ECAS, gave EU-logos her expert opinion on the question.

  • Hongrie: Jusqu'à quand Viktor Orban abusera-t-il de la patience européenne?

    By on June 13, 2017

    Depuis le 7 mars 2017, le Parlement hongrois a largement voté en faveur d’un texte réintroduisant la détention systématique des migrants. Cette mesure avait pourtant déjà fait l’objet d’avertissements de la part de l’Union européenne. A l’époque, ces mises en garde avaient mené à la suppression de la loi.