En Alsace, les pesticides rendent fous

Article published on June 17, 2015
community published
Article published on June 17, 2015

This article has not been vetted by an editor at Paris HQ

Le fait dénoncé en août 2014 par une habitante du village d'Handshuheim, choquée par la mort de son chien, a permis de mettre au goût du jour une réalité malheureusement vraie : les épandages de pesticide à répétition constituent un obstacle majeur à la protection de l'écosystème et aux cultures bio-éthiques approuvées par les projets de loi pour une agriculture d'avenir.

Le projet d'une agriculture d'avenir a pourtant été rediscuté en septembre 2014 et adopté par l'amendement 402 ; il laisse clairement entendre que l'état se doit d'assurer une alimentation de bonne qualité et suffisante aux populations qui vivent sur son territoire. Comment vivrons-nous dans un monde qui ne reconnaît pas l'importance de la protection de ses sols et qui vend ses biens à des promoteurs qui maquillent le bien-être social au profit d'une rentabilité économique qui ne sert d'autre intérêt que celui du lobby le plus offrant ?

A quelques kilomètres de là, le choix de la mairie d'Osthoffen se fait attendre... Vendra-t-elle les terres de la commune aux lobby immobiliers qui engagent une politique paysagiste détestable pour les riverains et les passants véhiculés qui ont la chance de pouvoir circuler sur des routes de campagne sans gêner l'habitacle naturel du bétail venu paître sur les terres en jachères... S'enhardira-t-elle à investir pour des terres de culture réservées aux bêtes, sachant que la récente grève chez les éleveurs a permis de faire monter le prix de leur chair à l'avantage des industriels de la viande... S'engagera-t-elle pour l'amélioration de la vie associative du village en offrant à ses habitants de nouvelles infrastructures facilitant le commerce de proximité et la distribution... Osera-t-elle publier officiellement les archives historiques du village et créer un centre culturel digne d'un musée de l'histoire alsacienne... Ici, les intérêts du maire devront l'emporter. Avec son mandat une nouvellement fois acquis par tacite reconduction, l'espace naturel préservé autour de la commune pourra-t-il s'étendre au-delà des terres expérimentées alentours pour assurer le calme et la quiétude des habitants... ?

Interrogés sur les projets d'avenir de la commune, les citoyens répondent...